IMG_3093.JPGFaut quand même que je le dise publiquement. J’ai cherché dans les textes de Jippi, Baudry, Tozzo, Stéphane Custers et même chez Gaius Baltar : pas un n’a employé l’adjectif « violet »… D’autres couleurs apparaissent, au gré des lignes pour la plupart, et en symphonie pour Baudry, mais de violet, point. J’en reste pantois. Serait-ce une nouvelle disparition ?… Georges Perec, si tu nous lis, éclaire-nous !
Bien, sinon, pour la fête des mères, vous pouvez encore commander un de nos 3 livres  disponibles ici :
Librairie du Karrefour

Publicités