Recherche

Le blog du karrefour

Le barnum litteraire

C’était il y a trois ans, non quatre…

Une petite pensée commençait à germer dans les esprits des futurs fondateurs des Editions du Karrefour qui se rendaient compte que leurs amis communs avaient des talents inexploités dont ils avaient fait leur deuil. Nous allions les secouer en les forçant à écrire et à faire lire leurs œuvres par des éditeurs.

C’était il y a trois ans. Nous vint alors une pensée plus précise, récurrente et obsédante. Nos amis n’avaient pas bougé malgré nos conseils et nous régalaient chaque jour un peu plus avec leurs trouvailles. C’est nous qui allions bouger pour eux.

C’était il y a deux ans. Notre petite pensée, devenue idée fixe, nous fit nous rencontrer dans un petit bureau pour rédiger les statuts de l’association « Les Editions du Karrefour » et accomplir le travail ingrat des formalités.

C’était il y a un an. Notre pensée initiale avait pris corps et le premier opus des Editions du Karrefour sortait des presses : « J’ai fait jippi partout », un livre de petites et grandes pensées de Jippi , suivi quelques mois plus tard,  d’« Histoire drones » de notre regretté Hervé Baudry.

C’est maintenant. Alain Tozzo nous a livré un recueil de petites pensées, encore elles ! Elles nous amusent, nous distraient, nous interpellent et génèrent en nous de grandes pensées. Elles seront disponibles en décembre. Restez connectés !

Et si vous n’avez pas encore pensé à vos cadeaux pour les fêtes, et bien n’y pensez plus : offrez un livre des Editions du Karrefour !

C’est demain. Stan, Léon, Albert et bien d’autres, pensent aux Editions du Karrefour pour la diffusion de leurs œuvres.

Tiens, pas encore de femmes ?… Nous allons y penser ! #Claudie

couv-tozzo
Couverture du 3ème opus des Editions du Karrefour
Publicités

1928 : les Éditions du Carrefour

On nous demande souvent pourquoi : « Les Éditions du Karrefour ». Une partie de la réponse est un hommage à une maison qui a existé de 1928 à 1943. Leurs auteurs étaient déjà des rêveurs… Avec un K, nous en éditons d’autres. Tous des drôles de cas…

En 1928, sont créés Publicis, Alshtom, l’Opus Dei et… les Editions du Carrefour. Son fondateur, Pierre Gaspard Lévy, est né 34 ans plus tôt dans une famille alsacienne juive qui a fait fortune dans l’horlogerie, en Suisse. Le jeune Pierre est étudiant à Polytechnique Zurich, quand il rencontre les avant-gardistes de son temps : les dadaïstes. À l’époque, Zurich constitue une zone unique de liberté artistique où pullulent les idées neuves. Pierre Lévy baigne dans la culture et s’éloigne de l’horlogerie familiale pour se tourner vers l’édition.

Il passera le pas en 1928, sept ans après son arrivée dans le Paris des années folles, et crée alors les Editions du Carrefour. Le dadaïsme est devenu le surréalisme et la maison d’édition de Pierre Lévy porte cette avant-garde artistique prônant l’absurde, le rêve, l’irrationnel. On écarte la raison pour mettre l’inconscient sur un piédestal.

Les Editions du Carrefour lancent la revue Bifur, fer de lance surréaliste. Pierre Lévy édite alors Kafka, Max Ernst, Henri Michaux, Ribem, Isaac Babel ou encore Boris Pilniak. La première édition française d’un texte d’Heiddeger sera aussi son fait d’arme.

En 1943, Pierre Lévy est obligé de se réfugier à Genève. De retour à Paris, après la libération, il retrouve son appartement saccagé par les troupes allemandes. Sa montagne d’archives est devenue inutilisable, illisible. Les Éditions du Carrefour ont vécu. En 1945, il décède suite à un accident cérébral, à l’âge de 51 ans.

Sibylle Schwerer

1006200211140001

 

 

Baudry sur Public Sénat

Habitué des lieux, certes, Hervé Baudry a néanmoins eu les honneurs de Public Sénat, hier soir, grâce au concours de Sonia Mabrouk qui a fait une présentation de « Histoires Drones, l’actu vue du ciel » dans son émission « On va plus loin ». Pour voir l’émission, c’est ici : http://replay.publicsenat.fr/vod/on-va-plus-loin/michel-meyer,gerard-francois-dumont,emmanuel-maurel,sonia-mabrouk,paul-bouffard/189558

(ITW de Baudry à 0:59′)

Capture d’écran 2015-12-18 à 9.52.21

Et pour acheter le livre : http://leseditionsdukarrefour.bigcartel.com/product/histoires-drones

 

Envie d’un Baudry dédicacé ?

En commandant « Histoires drones » de Baudry dès aujourd’hui, vous pourrez obtenir un exemplaire dédicacé par l’auteur ! Une offre valable jusqu’au 18 décembre. Rendez-vous sur notre librairie virtuelle : www.les-editions-du-karrefour.fr

Capture d’écran 2015-12-15 à 17.40.27

Réservez votre Baudry dès maintenant !

Dès vendredi 18 décembre, vous pourrez commander « Histoires drones » l’actu vue du ciel, de Hervé Baudry. Ce livre, le deuxième des Éditions du Karrefour, est un recueil des dessins de presse de Baudry, tous réalisés sous un angle très vertical, comme vu d’en haut. À la fois drôles, émouvants, grinçants ou moqueurs, les dessins de Baudry sont un régal et une vraie bouffée d’air revigorant en cette fin d’année 2015.

La librairie « Les enfants sur le Toit », 22 rue Ramey 75018 Paris, sera la première à le vendre dans ses rayons.

Vous pouvez aussi le commander sur le site des Éditions du Karrefour (http://leseditionsdukarrefour.bigcartel.com/products), 18€ + les frais d’expédition.COP21

L’aventure littéraire continue

L’aventure littéraire continue aux Editions du Karrefour en décembre ! Le comité de lecture a beaucoup phosphoré. Déjà un deuxième livre est sous presse et le troisième en maquette ! De beaux ouvrages à venir pour Noël… Restez connectés ! Abonnez-vous à notre blog (https://leblogdukarrefour.wordpress.com/), visitez notre site (http://www.les-editions-du-karrefour.fr) et likez notre page FB. Vous saurez tout !Capture d’écran 2015-12-10 à 13.50.21

Karrefour avec un K !

Hier soir, tandis que je présentais le livre « J’ai fait Jippi partout » à une assemblée d’intellectuels joyeux — des buveurs de Beaujolais nouveau, en fait — , une jeune étudiante m’interpella sur le nom des Editions du Karrefour : « Editions du Karrefour ? C’est comme les hypermarchés, quoi… En plus, écrit en rouge et bleu… Ah ouais, c’est trop pareil… » Je tentais bien de lui signaler que le logo est orange et bleu et que notre carrefour s’écrit avec un K, mais peine perdue, elle poursuivit : « Et puis, c’est qui Jippi ? C’est toi ?… » Éclairée sur l’auteur, dont je vantais les louanges évidemment, elle ajouta : « Ah ouais, c’est drôle ce qu’il écrit ?… Mais pourquoi veux-tu que j’achète des livres d’un type qui fait de l’humour, quand il y’a plein d’humoristes sur Youtube, hein ?… » Je sus alors que j’avais perdu cette bataille. Mais pas la guerre !

Non, non, jeune fille, ne te méprends pas : ce que tu dis est très intéressant et révélateur de la perception des choses qui nous entourent. Ta remarque sur le nom des Éditions du Karrefour m’a troublé, car j’avais déjà entendu le même genre de critique. Mais plus encore, c’est le fait d’opposer le livre à un réseau social qui m’a touché : pourquoi opposer un média online à un livre de papier ? Quel étrange raccourci venais-tu de faire…

Alors, que dire ? Peut-être expliquer qu’il y a eu une grande maison qui s’appelait « Les éditions du Carrefour », dirigée par Pierre Lévy, et qui cessa en 1943. Peut-être préciser qu’écrire carrefour avec un K n’est pas une erreur mais un choix pour 2 raisons : la marque Carrefour a  déposé tout ce qui peut l’être avec ce mot. Nous sommes de jeunes éditeurs mais pas des perdreaux de l’année… Ensuite, le K apporte graphiquement le croisement de routes, d’itinéraires et de pensées. Et c’est bien ça que nous avons voulu faire : éditer des auteurs différents, les faire connaître, et partager le plaisir que l’on a eu à les lire nous-mêmes.

Et puis, autant l’avouer, le Carrefour, c’est un super bistro du 4ème arrondissement de Paris où l’on se retrouve tous les matins pour boire un café. Ça aurait pu s’appeler les Éditions du Cactus (un autre établissement de la rue des Archives), mais on n’y va plus !

Enfin, j’ajouterais que l’on aurait bien pu les appeler « Les éditions du cul sur la commode » écrit en rose fushia que ça ne changerait rien : ce n’est pas le nom de la maison d’édition qui compte, ni son logo, ni ses couleurs : ce sont avant tout les livres qu’elle publie et l’esprit qui l’anime. Pour ça et pour le défi que représente la création d’une maison d’édition en 2015, nous sommes sûrs de nous. Et on fonce, malgré les temps obscurs, malgré les esprits chagrins, malgré les malgré… Et si tu commençais par lire Jippi, jeune fille, on pourrait en débattre ensuite ? Au plaisir de te recroiser.

Marc

Les Éditions du Karrefour (avec un K !)

On est ouvert !

jean-pascal-devisme-harry-matenaer-348-copie

Les Éditions du Karrefour éditent des auteurs bio, avec de vrais morceaux de dinguerie dedans.
Un Toulonnais qui ne boit pas de pastis, un dessinateur de presse qui voit les choses de haut, un penseur Normand qui roule en anglaise, un Belge qui veut faire un blog mais imprimé… Et tout ça est désormais en ligne sur :

http://leseditionsdukarrefour.bigcartel.com/

Qui est Jippi?

Qui est Jippi, l’auteur de  » J’ai fait Jippi partout !  »

Jippi, c’est Toulon ou tout l’autre… Monsieur Jippi ne boit pas d’alcool, ne supporte le café que très allongé, très décaféiné et très sucré. Lui qui aime les brunes, ne fume que des blondes extirpées d’un étui laqué et vissées à un fume-cigarette.

Le reste du temps, il écoute les gens. Et quand il s’écoute, lui, il écrit pour notre plus grand plaisir. Il est
à Toulon ce que La Bruyère était au XVIIe siècle : un penseur. Mais lui est amoral…

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑